mercredi 28 décembre 2011

SAINT-JACQUES, PANCETTA CROUSTILLANTE ET PUREE DE POIS CASSES

Nous nous sommes régalés avec cette recette pour le réveillon de Noël ! Je vous la conseille donc pour le reveillon du nouvel an.
Vous pouvez en préparer une grande partie d'avance, et c'est simplissime !

Ingrédients pour 4 personnes :

           - 240 g de pois cassés (prenez des pois cassés prêts à l'emploi, vous n'aurez pas besoin de les faire tremper 12 heures !)
          - entre 20 et 24 noix de saint-jacques (selon les appétits)
          - 15 cl de crème liquide
          - 8 tranches fines de pancetta
          - 1 échalote
          - muscade, 5 baies
          - beurre

Préparez la purée de pois cassés : dans une casserole faites suer l'échalote coupée finement. Ajoutez les pois cassés, puis 4 fois le volume d'eau. Portez à ébullition et laissez cuire sur feu doux 30 à 40 minutes.jusqu'à ce que l'eau ait été absorbé.
retirez du feu, ajoutez la crème, un peu de muscade, salez, poivrez et mixez le mélange.
Cela peut se préparer à l'avance et se réchauffer au dernier moment. Dans ce cas ne mettez pas toute la crème et laissez en un peu pour les réchauffer.

La pancetta : préchauffez le four th 6 (180°c). Mettez les tranches sur une plaque et faites les cuire 15 minutes environ.
Vous pouvez également les préparer à l'avance.

Au moment de servir : faites chauffer une poêle avec du beurre, dans lequel vous aurez mis un peu 5 baies concassées . Lorsque le beurre est bien mousseux ajoutez les noix, et faites les dorer environ 3 minutes de chaque côté.Salez, poivrez.
Dans vos assiettes disposez un peu de purée de pois cassés, les noix de saint-jacques, 2 tranches de pancetta et arrosez avec le jus de cuisson des noix.

C'est excellent et ça sort un peu de l'ordinaire  !

Régalez-vous !!!!!!

lundi 26 décembre 2011

CRUMBLE POTIRON-MARRONS

Besoin d'une petite pause cuisine ?
Envie d'une recette vite faite et légère ?
J'ai ce qu'il vous faut ! Ce crumble se réalise rapidement, et accompagne aussi bien un reste de volaille, qu'un boudin blanc ou autre. Et si vous voulez faire light, une salade verte et c'est parfait !

Ingrédients pour 6 personnes : 

            - un beau morceau de potiron, d'au moins 500 g
            - un bocal de marrons en conserve
            - 3 échalotes
            - 10 cl de crème fraiche
            - 4 cuillères à soupe de flocons d'avoine
            - 40 g de beurre
            - 40 g de parmesan
            - sel, poivre

Pelez le potiron et coupez le en cubes pas trop gros. Faites les cuire 10 minutes dans une casserole d'eau bouillante. Egoutez  les et réservez.
Pelez les échalotes, coupez les en fines rondelles et faites les revenir quelques minutes dans une poêle. Réservez.
Egoutez les marrons dans une passoire avant de les utiliser.
Préparez l'appareil à crumble : mélangez les flocons d'avoine, le beurre mou et le parmesan jusqu'à obtention d'une pâte souple. Placez la au frais quelques minutes.
dans un plat préalablement beurré, déposez le potiron, puis les échalotes et enfin les marrons émiettés. versez la crème liquide. Parsemez le tout de pâte à crumble.

Placez dans un four à 180°c, pendant 25 à 30 minutes.

Servez bien chaud !

samedi 24 décembre 2011

JOYEUX NOEL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

chers lecteurs de mon blog, je vous souhaite à tous un joyeux Noël ! Passez un bon réveillon et profitez de cette journée de fête.
Cuisinez, pâtissez et surtout faites-vous plaisir !

jeudi 22 décembre 2011

VERRINES FROMAGE DE CHEVRE-GELEE DE CERISES

Allez encore une verrine pour votre apéro de noël, ou du nouvel an !
Elle est assez originale et très agréable à manger.
Je ne vous cache pas que j'ai du faire quelques tests avant de la réussir, surtout au niveau de la présentation. Au départ je voulais en faire des genres de bonbons, puis plutôt des bouchées, pour finir par les faire en verrines !
C'est beaucoup plus simple à réaliser et tout aussi bon !

Ingrédients pour une douzaines de verrines : 

              - un fromage de chèvre frais genre petit billy
              - 250 g de confiture de cerises
              - sel, poivre, piment d'espelette
              - un sachet de 2 g d'agar-agar

Dans une casserole versez la confiture, lorsqu'elle est fondue versez le sachet d'agar-agar (c'est un gélifiant. Si vous n'en avez pas remplacé le par 3 feuilles de gélatine).
 Faites cuire 2 minutes après ébullition. Versez la confiture dans un plat assez grand pour que le liquide se répartisse sur une épaisseur d'environ 1/2 cm.
Placez le au réfrigérateur et laissez prendre pendant au moins une heure.

Dans un saladier mélangez le fromage, le sel, le poivre et une belle pincée de piment d'espelette. Si le mélange est trop compact, ajoutz un filet de crème fraîche pour l'assouplir. Mettez au frais.

Lorsque la gelée est prise découpez de petits ronds équivalent à la moitié de la hauteur de la verrine.
Disposez du fromage, puis le cercle de gelée, puis à nouveau du fromage. Ajoutez si vous le souhaitez une petite feuille sur le dessus, du persil par exemple.

Placez au frais jusqu'au moment de servir.

Simples à réaliser, et prêtes d'avance, ces verrines seront parfaites pour votre apéritif de réveillon!!!



               

lundi 19 décembre 2011

CREME BRULEE AU FOIE GRAS


Voici une recette qui peut se servir en entrée, ou bien en apéritif, ou même pour un buffet. Assez simple à réaliser, la seule vraie difficulté réside dans la cuisson. Il faut connaître le four dans lequel on cuisine ces crèmes.
Ingrédients pour 6 personnes :
            - 250 g de foie gras cru
            - 40 cl de crème fraiche
            - 10 cl d’eau avec un  morceau de bouillon de légumes bio
            - sel, poivre, piment d’espelette
            - une larme d’armagnac pour ceux qui aiment
            - 5 jaunes d’oeufs
            - une cuillère à soupe de cassonade
            - 2 tranches de pain d'épice
                              
Mettez la crème à chauffer avec l’eau et le bouillon cube, le sel, le poivre et le piment.
Lorsqu’elle est bien chaude, ajoutez le foie gras. Mixez cette préparation.
Ajoutez les jaunes et mixez à nouveau. Si vous le souhaitez versez une cuillère à soupe d’armagnac.
Versez la préparation dans des moules à crème brûlée, petits ou grands modèles en fonction de la façon dont vous voulez servir ces crèmes.
Déposez les dans la lèche-frite dans laquelle vous aurez versé un fond d’eau.
Laissez cuire 30 minutes dans un four à 120°c environ.
Lorsqu’elles sont cuites sortez les du four et laissez les refroidir avant de les mettre au frais.
Au moment de servir dans un bol mélangez la cassonade et le pain d'épice émietté. Parsemez les crèmes d’un peu de ce mélange.
Passez un coup de chalumeau, ou bien sous le grill du four quelques secondes le temps que le sucre caramélise.
Servez immédiatement !!!!!


           

vendredi 16 décembre 2011

CHUTNEY DE FIGUES


Le chutney est un condiment que j’affectionne beaucoup. Ce mélange de saveurs, sucré, salé, acide est très agréable. Il permet de relevé un plat, une viande, et surtout il se marie parfaitement avec le foie gras. En cette période c’est intéressant !!
On peut en réaliser de toute sorte, pomme, mangue, tomate, figues...
Simple à réaliser le chutney se conserve 1 mois au réfrigérateur.
Je vous propose cette recette de chutney de figues, et vous rappelle que dans les archives de mon blog se trouve une recette de chutney de pommes-échalotes.
Ingrédients pour un bocal :
            - 300 g de figues (surgelés, ou fraîches si vous en trouvez) coupées en 2 ou 4 suivant la taille
            - 4 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
            - 2 cuillères à soupe de miel
            - 1 oignon émincé finement
            - une pincée de piment d’espelette
            - un petit morceau de gingembre taillé finement
            - sel, poivre

Dans une casserole placez tous les ingrédients. Faites chauffer sur feu moyen jusqu’à ébullition.
Baissez ensuite le feu et laissez cuire à petits frémissements pendant 20 à 30 minutes.
Laissez refroidir, mettez dans un bocal et placez au frais jusqu’à ce que vous ayez une petite envie de piquant !!!!
Je vous l’avais dit, c’est très simple !

mardi 13 décembre 2011

VERRINES DE SAUMON MARINE

Encore des verrines ! Oui, je sais, mais rien de mieux que des verrines pour des apéritifs simples à réaliser et raffinés. En ces temps de fêtes ces recettes sont parfaites, on peut les préparer à l’avance, et leur présentation permet de choisir des produits nobles car on utilise qu’un petite quantité d’ingrédients.
Je vous propose donc une nouvelle recette de verrine, très gouteuse et légère.
Ingrédients pour 12 verrines :
- un morceau de saumon frais de 200 g environ.
- un gros avocat ou 2 petits
- le jus d’1/2 citron vert
- une cuillère à soupe de sauce soja sucrée
- une cuillère à soupe de vinaigre balsamique
- une cuillère à soupe d’huile d’olive
- sel, poivre
Dans un saladier mélangez les ingrédients de la marinade, jus de citron, sauce soja, vinaigre balsamique, huile d’olive, sel et poivre.
Si le pavé de saumon a encore sa peau, enlevez la en faisant glisser un couteau entre la peau et la chair, délicatement pour ne pas l’abîmer.
Découpez le saumon en petits dés. Placez-les dans le saladier, remuez et laissez au frais pendant 2 heures environ.
Epluchez l’avocat et coupez le en petits cubes. Citronnez-les pour qu’ils ne noircissent pas.
Montez la verrine : déposez l’avocat au fond, puis les dés de saumon mariné. Parsemez d’un peu d’aneth hachée.
Vous pouvez si vous avez le temps et les ingrédients agrémenter cette verrine de crème au wasabi, en mélangeant une grosse cuillère de crème épaisse avec une petite noix de wasabi (goutez, car c’est très fort). Disposez une petite cuillère de cette crème sur le saumon. Dans ce cas ne mettez pas d’aneth.
Rapide, simple et bon...

lundi 12 décembre 2011

VERRINES FOIE GRAS-PAIN D’EPICES

La recette que je vais vous présenter est une véritable esbrouffe !!! Comment épater avec de petites choses ! Bien sur pour la réaliser vous avez 2 options : la première, c’est l’option « je fais tout », la seconde, « je fais tout...avec du tout fait » !

Ingrédients pour 12 verrines :
- 4 tranches d’un bon pain d’épices
- un petit bloc de foie gras
- un pot de confit d’oignons

Je vais donc vous donner d’abord la version simple.
Découpez vos tranches de pain d’épices en petits cubes (enlevez au préalable la croûte). Faites les revenir dans une poêle avec une belle noix de beurre pour qu’ils colorent et soient grillés. Réservez les.
Découpez votre foie gras en cubes.
Pour le montage : dans le fond de votre verrine, déposez un peu de confit d’oignons, puis les cubes de foie gras, puis les cubes de pain d’épices.
Vous pouvez préparez ces verrines à l’avance. Il faut juste disposer les cubes de pain d’épice au dernier moment dans les verrines.
Je vous l’avais dit, cette recette est d’une grande simplicité, mais très fine et raffinée.
Bien sur, elle peut demander plus de travail si vous réalisez vous-même le confit d’oignon, le pain d’épices et le foie gras ! Ce ne sont pas des recettes compliquées mais cela rallonge le temps de préparation.
Je vous donnerai ces trois recettes dans les prochains jours, comme ça vous pourrez choisir votre option !!!!

dimanche 11 décembre 2011

La reprise !!!

Demain le blog reprend de plus belle ! les recettes seront de retour ! A demain chers lecteurs !!

jeudi 8 décembre 2011

Problèmes techniques !

chers lecteurs, j'ai actuellement quelques soucis de connexions.  Je compte les régler rapidement. MercI. Marie

C'EST BIENTOT NOEL ...# 2 : VELOUTE DE CHATAIGNES AUX SAINT-JACQUES



Je pense que vous l'avez compris, j'adore les noix de Saint-Jacques !!
Je trouve ce produit tellement fin, subtil et agréable à cuisiner !
Voici une recette raffinée qui se réalise très facilement avec un temps de préparation assez court.
Pour un repas de réveillon c'est parfait.

Ingrédients pour 6 personnes :

               - 18 noix de saint-jacques
               - une  grosse boîte de châtaignes prêtes à l'emploi
               - 1/2 oignon
               - une gousse d'ail
               - 75 cl d'eau
               - un cube de bouillon de légumes bio
               - poivre
               - crème fraîche

Dans une casserole faites revenir l'oignon émincé finement pendant 2 minutes. Ajoutez les châtaignes égouttées. Faites suer 5 minutes.
Ajoutez l'eau, le cube de bouillon,l'ail,  un peu de poivre (je ne sale pas, le bouillon cube étant déjà salé. Je préfère rectifier à la fin.).
 Laissez cuire une quinzaine de minutes.
Lorsque c'est prêt, mixer la préparation . Elles doit être bien fluide. Si c'est trop épais rajoutez un peu d'eau chaude.
A la fin rectifiez l'assaisonnement, ajoutez un filet de crème fraîche , mixez à nouveau.
Réservez.
Ce velouté peu se préparez à l'avance.

Au moment de passer à table, remettez la soupe à chauffer.
Faites chauffer dans une poêle un peu d'huile et de beurre.
Déposer les noix de saint-jacques et faites les bien dorer  durant environ 3 minutes de chaque côté.
Versez le velouté dans des assiettes creuses, ajoutez les noix au centre de l'assiette, parsemez de persil, puis servez sans attendre.

Vous pouvez également faire des chips de lard qui se marieront très bien avec. Pour cela il suffit de faire cuire a four chaud des tranches de poitrine fumées et de les laisser ensuite refroidir.

Régalez-vous !!!!

lundi 5 décembre 2011

JOUES DE PORC AU CIDRE

La joue de porc n'est pas la partie la plus noble de l'animal, et pourtant c'est un excellent morceau. il est très fondant et a beaucoup de goût
Sur les conseils de mon boucher, je les ai faites au cidre, et c'est effectivement délicieux !
Voici un plat de saison, bon marché et simple à réaliser.

Ingrédients pour 6 personnes :  
   
                - 12 joues de porcs
                - 1/2 bouteille de cidre
                - 1 oignon
                - 2 gousses d'ail
                - 1 feuille de laurier
                - farine de blé noir
                - sel, poivre
                - huile d'olive


Pelez et émincez l'oignon.
Coupez les joues de porc en deux.
Écrasez les gousses d'ail et laissez les dans leur peau.
Préparez de la farine de blé noir dans une assiette creuse et roulez les joues de porc dedans. Enlevez l'excédent de farine en les tapotant.
Dans une cocotte mettez deux cuillère à soupe d'huile d'olive à chauffer. Faites dorer les morceaux de viande. Salez, poivrez.
Lorsqu'ils sont bien colorés réservez les dans une assiette.
Faites revenir les oignons et l'ail dans la cocotte pendant quelques minutes. Ajouter le laurier, salez à nouveau.
Déglacez la cocotte avec un peu de cidre.
Remettez la viande dans la cocotte, couvrez de cidre, et laissez cuire à feu doux durant une heure environ.

Vous pouvez si vous le souhaitez ajoutez en cours de cuisson des pommes coupées en quartiers.

Ce genre de plat est meilleur réchauffé, alors n'hésitez pas à le préparer la veille pour le lendemain.
Servez-le avec des pommes poêlées, une purée de pomme de terre maison, un gratin dauphinois, ou encore des pâtes fraiches.

Régalez-vous !!!!!

vendredi 2 décembre 2011

RECETTES DU PLACARD #5 : RILLETTES DE SARDINES



Que ce soit sur une tranche de pain de campagne grillée, avec des crakers salés, sur des crêpes de blé noir roulées et découpées en rondelles, ces rillettes sont les reines de l'apéro improvisé !
Vous avez des sardines à l'huile dans le placard ? Alors n'hésitez plus !


Ingrédients :

          - 2 boites de sardines à l'huile (les miennes en contenaient 4)
          - 75 g de fromage frais, genre saint môret ou boursin cuisine (vous pouvez le prendre aromatisé, au poivre par exemple)
          - un peu de crème liquide
          - sel, poivre, piment d'espelette
          - le jus d'un citron
          - coriandre hachée (ou persil, ciboulette, aneth...)

Si les sardines sont grosses ouvrez les en deux et enlevez l'arrête centrale. Sinon, placez les entières dans un bol.
Écrasez  les à la fourchette, puis ajoutez le fromage frais. Mélangez à nouveau.
En fonction de la consistance ajoutez un peu de crème liquide pour détendre le mélange et le rendre moins compact.
Pressez le jus du citron, salez, poivrez, mettez un pincée de piment d'espelette puis mélangez à nouveau.
Ajoutez la coriandre hachée.
Placez au frais avant de servir pour que les arômes se mélangent.

Un bon vin blanc et un bon pain de campagne accompagneront parfaitement ces rillettes !!!!
Régalez-vous !!!

jeudi 1 décembre 2011

C'EST BIENTÔT NOEL...# 1 : BROCHETTES DE SAINT-JACQUES, LARD, SAUCE A LA VANILLE

Je ne vous apprends rien, c'est bientôt Noël !
Entre les listes à écrire au Père Noël, faire le Père Noël, préparer les vacances, qui sera là, quand, combien de temps, les menus à préparer pour toute la famille réunie, quel casse-tête !! Joyeux casse-tête mais casse-tête quand même !
J'ai donc décidé pendant ce mois de décembre de tester quelques recettes de Noël, histoire de vous donner des idées parmi les milliers de recettes que l'on vous propose en ce moment.
Je vais essayer de trouver des idées raffinées, simples à réaliser, (parce que on a tellement de chose à faire ces jours là), et légères (parce que nous ne sommes pas là pour nous écœurer non plus !).

La première recette que je vous propose est une entrée raffinée, qui fera son petit effet dans l'assiette, alors qu'en fait c'est d'une grande simplicité.
Peu de produits, peu de cuisson, peu de préparation le tout pour un résultat sensationnel ! Qui dit mieux !

ingrédients pour 6 personnes :


            - 18 noix de saint-Jacques
            - 10 tranches de poitrine fumée
            - 18 pétales de tomates séchées
            - une gousse de vanille
            - deux échalotes
            - 20 cl de crème fraiche liquide
            - sel, poivre, beurre
            - 6 pics en bois

Pelez les échalotes et émincez les finement.
Faites fondre un peu de beurre dans une casserole et mettez les échalotes à suer sur feu moyen.
Pendant ce temps fendez la gousse de vanille en deux et grattez les graines à l'intérieur. Déposez les dans la casserole ainsi que la gousse, et poursuivez la cuisson sur feu doux pendant une dizaine de minutes.
Ajoutez ensuite la crème fraiche et laissez réduire deux à trois minutes. Réservez.

Prenez les tranches de poitrine fumée et les couper en deux dans la longueur.
Entourez les noix avec la poitrine.
Alternez ensuite sur vos pics à brochettes (prenez-en des petits, 10 cm environ) une noix, une tomate séchée, etc...

Lorsque vos brochettes sont prêtes, mettez une poêle à chauffer avec un peu de beurre.
quand le beurre mousse, déposez vos brochettes dans la poêle, et faites les cuire de chaque coté environ 3 minutes.
La cuisson des saint-Jacques est assez délicate. Elles ne doivent pas être trop cuites sinon elles deviennent caoutchouteuses. Surveillez les bien !!

 Servez ces brochettes avec la sauce à la vanille (vous pouvez la filtrer avant de la servir, elle n'en sera que plus délicate), vous verrez l'alliance de la vanille avec les produits de la mer est très subtile et très agréable !
Avec un mélange d'herbes ou un peu de mesclun, votre assiette ravira les pailles de vos convives !

mercredi 30 novembre 2011

PETITS ROULEAUX CHOU ROUGE-THON


Le chou rouge est un produit que j'aime beaucoup car on peu le cuisiner de nombreuses façons, et sa couleur met un peu de gaité dans les plats d'automne et d'hiver !
Pour que mes chers petits le mangent sans me faire un concours de grimaces, je le camoufle un peu.
Ce jour-là je leur ai fait de petits rouleaux en feuilles de bricks. Le résultat fut assez encourageant !

Ingrédients :

            - 10 feuilles de bricks
            - 1/2 chou rouge (si votre chou rouge est gros)
            - 3 boîtes de thon au naturel de 140g égoutté
            - 3 oignons nouveaux, ou 3 tiges de cébettes
            - Sauce soja
            - une feuille de laurier
            - une gousse d'ail
            - sel, poivre
            - une cuillère à café de sucre en poudre

            - Pour la sauce : le jus d'1/2 citron vert
                                     1 cuillère à soupe de sauce soja sucrée
                                     1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
                                     2 cuillères à soupe d'huile d'olive
                                     1 cuillère à soupe de coriandre ciselée

Coupez l'oignon nouveau en fines rondelles.
Emincez le chou rouge finement.
Dans une poêle faites chauffer un peu d'huile d'olive et y mettre l'oignon. Laissez suer 2 minutes puis ajoutez le chou.Ajoutez l'ail et le laurier. Salez et sucrez. Laissez cuire une dizaine de minutes.
Ajoutez ensuite le thon, puis la sauce soja (1 à 2 cuillères à soupe environ.).
Laissez cuire encore 5 minutes.
Coupez vos feuilles de bricks en deux.
Laissez refroidir un peu la préparation avant de remplir les bricks avec, ce sera plus facile à travailler.
Prenez une demi feuille. Y déposer  environ deux cuillères de préparation entre le bord et le milieu de la feuille (cela se fait un peu au jugé, le tout est de pouvoir refermer ses bricks !!!). Roulez la préparation, refermez les bords pour que le rouleau soit bien étanche, finissez de rouler et déposez ce rouleau sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé préalablement huilé.
Recommencez l'opération jusqu'à épuisement des ingrédients. Si vous débutez dans les bricks, prévoyez un peu plus de feuilles et remplissez moins les rouleaux.
Passez ensuite un pinceau huilé sur les rouleaux.
Placez la plaque au four préchauffé th 6 (180°c) pendant 10 à 15 minutes.
Pendant la cuisson préparez la sauce en mélangeant tous les ingrédients.

Ces rouleaux se servent bien chauds, trempés dans la sauce. Pour un plat plus complet vous pouvez l'accompagner de riz ou de nouilles chinoises, sinon une salade verte fera très bien l'affaire !

Régalez-vous !!

mardi 29 novembre 2011

J'AI TESTE POUR VOUS...#1 : LA BRASSERIE LA BULLE

Les enfants à la cantine, les maris pas disponibles...les conditions étaient réunies pour un déjeuner entre copines !
Mais où ?
Pourquoi pas ce nouveau restaurant dont j'ai entendu parler l'autre jour, la Brasserie La Bulle ?
Ce restaurant ouvert depuis peu à Brest se tient en lieu et place de La Fleur de Sel, restaurant brestois de renom, qui a fermé récemment.
Arrivée 12h30 environ, pas de réservation. Pas de problème, il y a de la place, mais il ne fallait pas arriver 15 minutes plus tard !!!!
Le cadre est très sympa, tons gris et orangés, sièges confortables, accueil chaleureux, bref ça commence bien !
Nous avons opté pour la formule plat du jour/dessert du jour à 15 euros, boudin noir gratin dauphinois de pommes de terre et topinambours, tatin de banane.
Le service est rapide, nous nous sommes régalées.
Nous n'avons pas pris de café et je dois dire que nous l'avons regretté en voyant passer devant nous les cafés et leurs mignardises quelques minutes après !!!
Pour un déjeuner  cet endroit est parfait. Beau, bon, rapide !
Il propose évidemment une carte. Elle n'est pas à rallonge, ce qui est très bien. On y mange des plats de brasserie, huitres, jarreton... Le soir il propose un menu à 32 euros qui semblait sympathique.
Petit plus, vous pouvez vous offrir le must du luxe : du caviar !!!! Et oui, mais il faut y mettre le prix !!
25 euros les 10 g.... 120 euros les 50 g ... Le luxe je vous dis !

En bref nous avons passé un très bon moment, nous avons bien mangé, l'endroit est chaleureux et l'équipe sympa, et je pense que l'adresse est déjà connue dans le coin parce que c'était plein !

N'hésitez pas à y faire un tour et dites moi ce que vous en avez pensé !

Brasserie La Bulle

lundi 28 novembre 2011

VELOUTE DE LENTILLES CORAIL, PAIN DE CAMPAGNE



Si vous suivez mon blog régulièrement, sûrement vous souvenez-vous de ma recette de dahl de lentilles corail.
 Malgré le succès de la recette auprès de mes enfants (surtout pour les naans et la raïta je l'avoue!) il restait des lentilles à la fin du repas.
En cuisine, rien ne se perd, tout se transforme ! L'art d'accommoder les restes est essentiel. J'ai donc cuisiné un petit velouté avec ce petit reste !


Ingrédients :

           - lentilles corail ( si vous voulez partir de zéro pour cette recette, mais oui c'est possible, jetez un oeil à ma recette "inspiration indienne, dahl de lentilles corail, naans et raïta de concombre")
           - eau
           -  une grosse cuillère à soupe de crème fraiche épaisse
           - coriandre hachée
           - de belles tranches de pain de campagne
           - sel, poivre

Mettez votre reste de lentilles dans une casserole.
Mouillez au choix avec de l'eau ou un bouillon de légumes, un ou deux cm au dessus du niveau des lentilles.
Faites chauffer à feu doux.
Lorsque le mélange arrive à ébullition, éteignez le feu et mixez cette préparation.
Ajoutez la crème fraîche, mixez à nouveau.
Réajustez l'assaisonnement.
Ciselez la coriandre fraîche.
Faites griller les tranches de pain de campagne.

Dans une assiette creuse, versez le velouté de lentilles, parsemez de coriandre, et disposez dessus la tranche de pain de campagne.


Si vous vous servez de la recette de dahl directement comme base pour le velouté, faites cuire les lentilles dans un volume d'eau un peu plus important. Vous mixerez la préparation directement après la cuisson des lentilles.


Ce velouté est très bon et très parfumé. Cela change un peu des soupes hivernales que l'on peut se faire en ce moment.

Régalez-vous !!!

mercredi 23 novembre 2011

BRICKS POMMES, ANDOUILLE, CAMEMBERT

Comme il me reste encore quelques belles et bonnes pommes du jardin de mon grand-père, j'ai eu envie de les cuisiner en sucré-salé. J'adore ça !
Cette recette peut se déguster de diverses manières.
En petit format, ces bricks sont parfaites pour l'apéro.
Avec une salade verte elles font un excellent dîner.
Elles peuvent également servir d'accompagnement pour un filet mignon au cidre par exemple.



Ingrédients pour 8 bricks :

             - 8 feuilles de bricks
             - 8 belles pommes (utilisez une variété qui se tient bien à la cuisson,un peu acide. J'ai utilisé des boskoops)
             - 8 tranches d'andouille
             - un camembert bien fait
             - beurre
             - sel, poivre
         

Pelez les pommes et coupez les en 8.
Faites les revenir à la poêle dans du beurre. Salez, poivrez. Laissez cuire un quinzaine de minutes jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées et fondantes.

Pendant ce temps coupez l'andouille en tranches pas trop épaisses.
Détaillez le camembert en lamelles.

Pour le montage : prenez une feuille de bricks. Beurrez-la légèrement à l'aide d'un pinceau. Placez les pommes au centre de la feuille. Posez dessus une tranche d'andouille, puis recouvrez-la de lamelles de camembert.
Ramenez au-dessus de la préparation 2 côtés de la brick, puis fermez là en fronçant la feuille d'un côté, puis de l'autre vers le centre. Fermez à l'aide d'un pic en bois.

Placez les bricks dans un plat et faites cuire 10 minutes environ à 180 °c.

C'est bon, fondant et crémeux...

Régalez-vous !!!

mardi 22 novembre 2011

IINSPIRATION INDIENNE...DAHL DE LENTILLES CORAIL , NAANS ET RAITA DE CONCOMBRE

Un nouveau livre de recettes ("Cyril Lignac en cuisine", très joli livre !), des épices venant directement d'Inde (cadeau de retour de voyage), envie de couleurs dans l'assiette...Toutes les conditions sont réunies pour apporter un peu de nouveauté et d'exotisme dans ma cuisine!
Mes enfants ne sont pas grands fans de lentilles, mais celles-ci ont une si belle couleur, j'ai bon espoir que cela leur donne envie de les dévorer. Le tout accompagné de naans maison ainsi que d'une petite raita de concombre bien fraîche, je suis très optimiste ! (trop...?!)

Ingrédients :

Pour 10 naans :  - 300 g de farine
                          - 1 cuillère à café de levure chimique
                          - 1 cuillère à café de sucre
                          - 1 yaourt
                          - huile, sel


Pour le dahl :     - 2 verres de lentilles corail
                          - 1 oignon
                          - une gousse d'ail
                          - une cuillère à café de cumin
                          - une cuillère à café de graine de coriandre


Pour la raita :    - 2 yaourts
                         - 1 concombre
                         - quelques brins de menthe
                         - sel, poivre



Préparation des naans : Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients et pétrissez les pendant 10 minutes jusqu'à obtention d'une pâte souple. Servez vous de l'huile pour pétrir la pâte et l'assouplir.
Placez la ensuite dans sous un linge et laissez la lever pendant 2 heures dans un endroit chaud. Elle doit doubler de volume.
Passé ce temps, pétrissez à nouveau la pâte durant 5 minutes puis séparez la en 10 pièces. Laissez reposer 15 minutes, puis étalez chaque morceau en une galette de 15 cm de diamètre environ.
Faites cuire les naans dans une poêle chaude graissée, comme des crêpes. Ils doivent être bien dorés de chaque côté.


Préparation de la raita : Pelez le concombre, retirez les graines et râpez-le. Mélangez le au yaourt et à la menthe hachée. Salez, poivrez et placez au frais.



Préparation du dahl : Hachez finement l'oignon et l'ail.
Dans une casserole faites chauffer 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Faites revenir le cumin et la coriandre, puis ajoutez l'oignon et l'ail. Faites suer quelques minutes.
Ajoutez ensuite les lentilles puis les 4 verres d'eau (1 volume de lentilles, 2 volumes d'eau).
Laissez cuire à feu doux 20 minutes.


Voici un plat convivial et coloré, plein de parfums et d'arômes. les enfants adorent!
De quoi réchauffer les soirées d'automne qui s'annoncent !

lundi 21 novembre 2011

RECETTE DU PLACARD #4 : La tarte à la ratatouille et au comté

Pas le temps, pas l'envie ?
Je vous propose une tarte à la ratatouille. Facile, rapide, cette recette convient parfaitement pour les soirées un peu speed ou lorsque le réfrigérateur est vide.

Ingrédients : 

          - une pâte brisée
          - une conserve de ratatouille (ou un sachet de ratatouille surgelée)
          - un morceau de comté
          - une cuillère à soupe de crème fraiche épaisse
          - quelques brins de persil si vous en avez



Si vous utilisez de la ratatouille surgelée, prenez soin de la faire décongeler dans une poêle au préalable, sinon elle rendra trop de liquide ce qui ramollira votre pâte.
Placez votre pâte dans un moule à tarte et faites la cuire à blanc durant une dizaine de minutes à 180°c. Cela permettra à votre pâte de ne pas absorber trop de liquide et d'être bien croustillante.
Déposez la ratatouille sur votre fond de tarte. Ajoutez la crème fraiche. Elle se mélangera pendant la cuisson.
Parsemez avec le persil haché.
Disposez dessus des lamelles de comté.
Placez au four de nouveau environ 20 minutes.
C'est prêt !!!

Rapide, facile, avec une salade d'endives, c'est un dîner tout trouvé !

samedi 19 novembre 2011

COLOMBO DE POULET EXPRESS



Puristes de la cuisine antillaise, passez votre chemin !! Ce que je vais cuisiner là n’est pas du tout règlementaire !
On sera bien loin du colombo qui mijote longuement, du poulet coupé en morceaux, des épices qui embaument la maison durant la matinée,  mais bon, c’est samedi et cet après-midi j’ai 7 monstres qui déboulent à la maison, alors je n’ai pas trop le temps de prendre mon temps justement.
Une prochaine fois je prendrai le temps de faire un vrai colombo, promis, c’est tellement bon !

Ingrédients pour 6 personnes :

-         6 blancs de poulet
-         3 tiges de cébette (ou de cives si vous en avez. Ce sont de petits oignons nouveaux)
-         1 cuillère à soupe d’épices à colombo
-         2 petites carottes
-         1 feuille de laurier
-         1 gousse d’ail
-         1 petit piment… si l’envie vous prend…
-         Sel, poivre


Détaillez les blancs de poulet en lanières.
Emincez finement la cive.
Pelez et taillez les carottes en bandes fines (faites le à l’aide d’un économe)
Pelez la gousse d’ail puis écrasez la.

Dans une cocotte ou une sauteuse bien chaude dans laquelle vous aurez mis 2 bonnes cuillères à soupe d’huile d’olive, faites revenir les épices à colombo durant environ 30 secondes. Le fait de les torréfier ainsi fera ressortir leurs parfums.
Ajoutez ensuite le poulet. Le faire revenir avec les épices, puis versez dans la cocotte la cive, les carottes, l’ail, le laurier et le piment (!!!). 

Salez, poivrez.
Mouillez à hauteur avec un peu d’eau et laissez cuire une vingtaine de minutes.

Servez ce colombo express, mais toutefois très parfumé, avec du riz blanc, ou bien des courgettes revenues à la pôele.

vendredi 18 novembre 2011

RIZ AU LAIT COCO



J’adore le riz au lait…mais je crois que chez moi je suis la seule !
Ma grande en mange un peu, de temps en temps, mais c’est à peu près tout.
Mais comme je leur fais ce qu’ils aiment tous les jours, enfin presque tous les jours, parfois je me fais ce que j’aime moi !!
J’ai donc décidé de me mitonner un bon riz au lait, au lait de coco. Les 3 prochains jours seront sous le signe du riz au lait (évidemment, ce n’est pas le genre de recette que l’on fait en petite quantité, alors il me faudra bien 3 jours pour le finir !).

Ingrédients pour 4 personnes :

-         250 g de riz rond
-         400 ml de lait de coco
-         100 ml de lait
-         50 g de sucre (en ce qui me concerne je l’aime assez sucré, vous pouvez donc diminuer la dose)
-         1/2 gousse de vanille


Dans une casserole versez le riz, puis les laits. Remuez.
Ajoutez ensuite le sucre en pluie. Remuez à nouveau.
Fendez la demi gousse de vanille en deux, grattez l’intérieur et mettez les graines et la gousse dans la casserole.
Placez la casserole sur feu doux et laissez cuire jusqu’à absorption complète du liquide par le riz. N’hésitez pas à le tourner très souvent pour qu’il n’attache pas au fond de la casserole.
Le liquide doit être portée à tout petit bouillon. L’absorption doit se faire très lentement pour que le riz soit bien moelleux.

Servez ce dessert tout doux nature, ou bien avec une compotée de fruits.
Pour les gourmands râpez un peu de chocolat noir sur le dessus…
Rien que d’y penser…

jeudi 17 novembre 2011

BESOIN DE DOUCEUR… UN CHEESE-CAKE AUX MYRTILLES…



Je ne vous cache pas qu’en ce moment il est compliqué pour moi de poster des recettes. Entre enfants malades, maman malade, pas trop le temps et pas trop l’humeur à mettre le nez dans la cuisine…pas évident de s’y tenir.
Mais bon, la guérison passe aussi par un bon moral, et un bon moral se trouve avec du sucre !

Ingrédients :

-         180 g de biscuits, au choix petits beurre, spéculoos (excellent choix !), sprits….
-         70 g de beurre fondu
-         500 g de fromage blanc (pas d’allégé s’il vous plait !!)
-         125 g de mascarpone (habituellement j’utilise de la ricotta, plus légère, mais là je n’en avais pas. Si vous utilisez de la ricotta prenez en 250 g)
-         2 œufs
-         100 g de farine
-         125 g de sucre pour le cheese-cake + 100 g pour les myrtilles
-         Et pour aromatiser le tout, utilisez au choix de l’extrait de vanille, le jus d’un citron, de la fleur d’oranger…ce que vous avez à portée de main !
-         200 g de myrtilles (surgelées)


Préparez le cheese-cake. Le mieux est de le faire la veille, il n’en sera que meilleur.
Déposez dans un sac congélation les biscuits que vous écraserez à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
Lorsqu’ils sont finement broyés, versez les dans un récipient, arrosez les avec le beurre fondu, puis mélangez le tout.
Placez ce mélange dans le fond de votre moule, de préférence un moule à fond amovible pour un démoulage facile. Aplatissez le et répartissez le sur toute la surface du moule, sur une épaisseur d’1/2 cm environ.
Placez au frais.
Dans un saladier mélangez le fromage blanc et le mascarpone.
Ajoutez-y les deux œufs. Mélangez bien.
Finissez par le sucre, la farine et les aromes choisis.

Déposez cet appareil dans le moule que vous enfournerez ensuite à 180°c pendant 40 à 45 minutes.

Une fois cuit, placez le au frais jusqu’au lendemain. (Je sais, plus facile à dire qu’à faire !!)

Les myrtilles : faites cuire dans une casserole les myrtilles et le sucre, jusqu’à obtention d’un consistance un peu sirupeuse.
Laissez refroidir la préparation.

Servez ce gâteau avec un bon thé bien chaud… Je confirme pour l’avoir essayé tout à l’heure, c’est très réconfortant !!!



mardi 15 novembre 2011

ENVIE DE SOLEIL ? LAISSEZ-VOUS TENTER PAR LA TARTE TATIN DE MANGUE ET GLACE AU GINGEMBRE



La mangue est un de mes fruits préférés. Elle a ce goût à la fois délicat et corsé, c’est un régal pour les papilles, mais aussi pour les yeux, avec sa belle couleur orangée.
Je vous propose cette recette de tatin de mangue. Simple à cuisiner, elle fait son petit effet !!!!
Pour réaliser cette tarte j’ai besoin de mangues bien mûres, alors je ne m’en cache pas, dans ces cas là je vais chez Picard. Les quartiers de mangues y sont à point. On trouve difficilement de bonnes mangues, et encore plus de bonnes mangues mûres, donc n’hésitez pas vous non plus. Mieux vaut utiliser un bon produit surgelé qu’un produit frais de qualité moyenne.

Ingrédient pour 6 personnes : (j’ai réalisé des tartelettes individuelles)

-         2 pâtes brisée (pure beurre si vous ne la faites pas vous-même)
-         150 g de sucre en poudre
-         50 g de beurre
-         2 graines de cardamome
-         1/2 gousse de vanille
-         2 paquets de mangues surgelées
-         1 pot de glace gingembre (de chez Picard, elle est excellente)


Faites décongeler les mangues le temps indiqué sur votre paquet.

Préchauffez votre four sur 200°c, th 6-7.

Préparez le caramel en mettant dans une casserole le sucre, le beurre, les graines de cardamome écrasées et la demi gousse de vanille, fendue en deux dont vous aurez gratté l’intérieur pour récupérer les graines.
Faites chauffer votre casserole sur feu moyen jusqu’à obtention d’un caramel ambré.

Pendant que le caramel se prépare, sans toutefois le quitter des yeux, découpez les mangues en lanières.
Déroulez votre pâte brisée puis découpez à l’intérieur des disques d’un diamètre un peu supérieur à vos moules individuels.

Lorsque votre caramel est prêt, nappez en le fond de chacun de vos moules.
Placez ensuite sur le caramel les lamelles de mangues. Serrez-les bien.
Mettez enfin la pâte sur les mangues, en rentrant les bords le plus possible vers l’intérieur du moule.
Déposez les tartelettes dans le four, et laissez cuire environ 25 minutes. Prolongez la cuisson de 5 minutes si vous trouvez la pâte trop blanche.

Une fois sortis du four laissez les moules refroidir au maximum, pour que le caramel se fige et ne coule pas trop au moment du démoulage. Les mangues rendant un peu d’eau, le caramel se liquéfie, donc si l’on démoule trop tôt, Le meilleur de la recette se retrouve sur le plat de service…quel dommage !


Servez ces tatins tièdes avec une petite quenelle de glace au gingembre (attention, son goût est assez prononcé !) c’est délicieux. Le côté piquant du gingembre relève le sucré de la tarte tatin.
Une boule de glace vanille se marie également très bien avec !

Régalez-vous !